Iván Kovács

DES FACONS D’APPROCHE POUR LA COMPRÉHENSION DES SEPT RAYONS.

Remarquez : Cet article a apparu plus tôt dans l’Esoteric Quarterly1)esotericquarterly 2012, nr.3 et nous le publions ici avec l’autorisation de l’éditeur.

Les sept rayons comprennent la somme totale de la Conscience divine, de l’Esprit universel ; ils peuvent être considérés comme sept Entités intelligentes, par Lequel le Plan est mis au point.2)Alice A. Bailey, Psychologie Ésotérique, Volume I (1962, la réédition, New York : Lucis Publishing Company, 1979), 59.

Un Rayon n’est qu’un nom pour une certaine puissance ou pour un type d’énergie, avec l’accent sur la qualité que cette puissance montre, et pas sur l’aspect de forme, qu’il crée. Ceci est une vraie définition d’un Rayon 3)Ibid., 316.

Au sujet de l’auteur
Iván Kovács
Iván Kovács

Iván Kovács est vu comme un artiste plastique. Comme écrivain il a publié des critiques d’art, des histoires courtes et des poèmes et, plus récemment, des articles de nature ésotérique. Il est un lecteur des classiques et des classiques modernes, il aime le cinéma mondial, et aussi la musique classique et la musique contemporaine. Son intérêt tout au long de sa vie dans l’ésotérisme a été achevé par le biais d’une étude intensive de quelques années à l’École Arcane.
D’autres publications de sa main sont “The Path to Higher States of Consciousness”, “Pioneers of Tibet” et “Suburban Night and Other Poems” (des traductions en anglais de poèmes hongrois d’Attila Jozsef).

 

Le résumé

Le but de cet article est d’informer le lecteur des derniers développements concernant l’étude des sept rayons. Après une introduction générale et une brève description des rayons suit une brève sélection des œuvres des auteurs, à côté d’Alice A. Bailey, qui ont écrit sur les sept rayons. Ceci est suivi d’une discussion plus détaillée des contributions de Kurt Abraham et de Michael Robbins, tous deux impliqués activement dans l’enseignement sur les sept rayons, non seulement comme des auteurs, mais aussi comme des enseignants qui ont fondé leurs propres écoles ésotériques. Cet article fournit un regard plus attentif et des exemples leurs écrits. Il décrit également aussi comment, en plus d’une approche formelle des sept rayons, une méthode plus ludique et plus imaginative pourrait être appliquée.

Introduction

Si nous regardons au-delà de l’aspect extérieur ou physique de nos vies quotidiennes, nous devons reconnaître que nous vivons dans un monde d’énergie et de force. Ces énergies et ces forces varient d’innombrables façons en ce qui concerne leur aspect et leur qualité. Ils interagissent les uns avec les autres dans autant de façons et, dans leurs extrêmes, soit ils provoquent la destruction et le conflit, soit ils tendent vers l’harmonie, la coopération et la synthèse.

Avant toute chose, parmi les énergies et les forces variées qui composent et conditionnent notre existence, les sept principaux types d’énergie Divine ou de puissance sont les plus importants, c’est-à-dire les Sept Rayons. Chacun de ces grands rayons agit en faveur de l’évolution de l’humanité et de toute la vie, par le biais d’une « forme d’enseignement de la doctrine de vérité » . . . qui est sa contribution unique ».4)Ibid., 49. Tandis que ces énergies créatrices et ces forces sont responsables de la vie et de tout ce que ce terme implique en sens occulte, il est important de se rendre compte, que ce ne sont pas les rayons en tant que tels, qui sont coupables des conséquences négatives et des effets, mais plutôt la qualité de la matière avec laquelle ils interagissent.

En apprenant à travailler consciemment avec les qualités particulières que ces forces divines exposent, il nous faut réfléchir du motif derrière notre réponse et de l’utilisation de ces énergies. Ces motivations proviennent-elles des niveaux de personnalité et peuvent-elles donc être identifiées comme fondamentalement égoïstes ; ou proviennent-ils du niveau de l’âme, et attribuent-ils par cela quelque chose au bénéfice du groupe, grâce auquel ils promeuvent donc de bonnes relations humaines ?

Bien que nous ayons entendu si souvent, l’aphorisme grec ancien « L’homme, connais-toi toi-même », qu’il est devenu une sorte d’une platitude spirituelle, sa signification est néanmoins aussi valable aujourd’hui qu’elle l’était quand il a été inventé. Ce ne sont que ceux qui n’ont pas approfondi assez profondément leurs natures qui ne s’en soucient pas trop, parce qu’ils sont capables de confondre une fraction d’eux-mêmes pour tout leur être. Quand cet aphorisme bien connu est appliqué aux aspects plus subtils de notre constitution, il s’ouvre un trésor de possibilités infinies qui, même quelques générations auparavant, n’étaient connues que par un groupe sélect, comme les membres de la Hiérarchie Spirituelle et leurs collaborateurs plus Intimes. Dans notre temps actuel, ceux qui désirent faire un effort conscient pour mettre le pied sur le chemin spirituel, peuvent se tourner vers une richesse d’information qui peut aider leur quête, à condition qu’ils font l’effort nécessaire et y recherchent d’une manière intelligente et systématique.

Si l’on considère de la composition humaine dans son ensemble, il devient évident qu’il s’agit d’un instrument délicat, qui peut recevoir et distribuer des énergies et des forces de différentes manières et à différents niveaux de notre existence. Ceci est provoqué par l’interaction des rayons et des centres d’énergie humaine et comment ils ont de l’influence sur le monde dans lequel nous vivons, non seulement dans son sens matériel évident, mais aussi pour l’ensemble de notre culture et de notre civilisation, y compris nos plus hautes aspirations spirituelles.

Bien que presque chacun avec une intéresse sincère pour l’analyse de soi-même peut profiter d’une connaissance de base des Sept Rayons, l’étudiant d’ésotérisme et le disciple travaillant auront le plus à gagner d’une telle étude. Ceux qui sont familiers avec la psychologie Ésotérique d’Alice A. Bailey volume I et II, et avec L’État de Disciple dans le Nouvel Âge, savent, à quel point une bonne connaissance pratique des rayons peut être, et comment son application peut bénéficier dans leur service et dans leur vie.

Un sommaire des Sept Rayons selon le Tibétain et Alice Bailey

Les Sept Rayons peuvent être divisés en deux groupes, notamment les trois rayons principaux et les quatre rayons secondaires ; les rayons principaux sont appelés aussi les rayons d’aspect et les rayons secondaires les rayons d’attribut :

Rayons d’aspect :
1. Le Rayon de la Volonté ou de la Puissance
2. Le Rayon de l’Amour-la Sagesse
3. Le Rayon de l’Intelligence Active

Les Rayons d’Attribut
4. Le Rayon de l’Harmonie, de la Beauté, ou de l’Art
5. Le Rayon de la Connaissance Concrète ou de la Science
6. Le Rayon de l’Idéalisme Abstrait ou de la Dévotion
7. Le Rayon de la Magie Cérémonielle5)Alice A. Bailey, Des Lettres sur la Méditation Occulte (1950, la réédition, New York : Lucis Publishing Company, 1979), 358-359.

Bien que les sept rayons ont de l’influence sur le macro cosmos et le micro cosmos, une brève description de leurs qualités en termes de leurs vertus et des vices montrent, comment ils ont de l’influence sur la personnalité et le caractère de l’homme. De cette manière, le lecteur est permis de reconnaître chez soi-même quelques qualités de rayon, en particulier ceux qui puissent avoir une influence directe sur sa propre composition.

Les qualités positives qui sont caractéristiques pour chacun des sept rayons, comme ils ont été précisés dans le tableau ci-dessous, par Alice A. Bailey :

Le Rayon Les caractéristiques positives
Premier rayon de la Puissance La force, le courage, la ténacité, l’épris de vérité, provenant de l’absence absolue de la peur, le leadership, la capacité de considérer de grands problèmes et manier des gens et des mesures avec une large vue.6)Alice A. Bailey, Psychologie Ésotérique, Volume I, 201.
Deuxième rayon de l’Amour/de la Sagesse Le calme, la force, la patience et la persévérance, l’épris de vérité, la fidélité, l’intuition, l’intelligence claire et un tempérament sereine7)Ibid., 202.
Troisième Rayon de la Faculté de Penser Supérieure Une large vue sur des sujets abstraits, un but sincère, l’intellect clair, la capacité de se concentrer à l’étude philosophique, la patience, la circonspection, pas de tendance de gêner soi-même ou autrui avec des bagatelles8)Ibid., 204.
Quatrième Rayon de l’Harmonie par le Conflit Des sensations fortes, la sympathie, le courage physique, la générosité, le dévouement, l’intellect rapide, et la faculté de compréhension9)Ibid., 205
Cinquième Rayon de la Faculté de Penser Inférieure Strictement précis dans des prononciations, la justice (sans clémence), la détermination, du bon sens, la sincérité, l’indépendance, intellect aigu10)Ibid., 207.
Sixième Rayon du Dévouement Le dévouement, la détermination, l’amour, la tendresse, l’intuition, la fidélité, l’adoration11)Ibid., 208.
Septième Rayon de l’Ordre Cérémoniel et de la Magie La force, la persévérance, le courage, la courtoisie, le soin extrême pour des détails, la confiance en soi12)Ibid., 208.

Ces caractéristiques sont en contraste avec les caractéristiques négatives, liées avec chaque rayon et qui sont résumées ci-dessous :

Le Rayon Les caractéristiques négatives
Premier Rayon de la Puissance La fierté, l’ambition, l’obstination, la barbarie, l’arrogance, le désir de dominer autrui, l’entêtement, la colère13)Ibid., 201.
Deuxième rayon de l’Amour/de la Sagesse Être trop absorbé par des études, le froid, l’indifférence pour autrui, le mépris pour des limites mentales d’autrui14)Ibid., 202.
Troisième Rayon de la Faculté de Penser Supérieure L’orgueil intellectuel, le froid, la séparation, l’inexactitude en détails, l’absence spirituel, l’opiniâtreté, l’égoïsme, trop de critique envers d’autrui15)Ibid., 204.
Quatrième Rayon de l’Harmonie par le Conflit L’égocentricité, être soucieux, l’inexactitude, le manque de courage mental, les passions fortes, la lenteur, l’extravagance16)Ibid., 206.
Cinquième Rayon de la Faculté de Penser Inférieure La critique impitoyable, être borné en penser, l’arrogance, pas de clémence, le manque de sympathie et de respect, le préjugé17)Ibid., 207.
Sixième Rayon du Dévouement L’amour égoïste et jaloux, appuyer sur autrui, la désunion, la tromperie de soi-même, le sectarisme, la superstition, le préjugé, les conclusions précipitées, la colère enflammée18)Ibid., 208-209.
Septième Rayon de l’Ordre Cérémoniel et de la Magie La formalité, l’exaltation, la fierté, l’étroitesse, le jugement superficiel, la surestimation de sa propre opinion19)Ibid., 210.

Les caractéristiques que les personnes doivent obtenir à chaque des sept rayons, sont nommées dans le tableau suivant :

Le Rayon Les caractéristiques à obtenir
Premier Rayon de Puissance La tendresse, l’humilité, la sympathie, la tolérance, la patience20)Ibid., 201.
Deuxième rayon de l’Amour/de la Sagesse L’amour, la compassion, l’altruisme, l’énergie21)Ibid., 203.
Troisième Rayon de la Faculté de Penser Supérieure La sympathie, la tolérance, le dévouement, l’exactitude, l’énergie et du bon sens22)Ibid., 204.
Quatrième Rayon de l’Harmonie par le Conflit La sérénité, la confiance, la maîtrise de soi, la pureté, l’altruisme, l’exactitude, l’équilibre mental et moral23)Ibid., 206.
Cinquième Rayon de la Faculté de Penser Inférieure Le respect, le dévouement, la sympathie, l’amour, une vue ouverte24)Ibid., 207.
Sixième Rayon du Dévouement La puissance, le sacrifice de soi-même, la pureté, l’épris de vérité, la tolérance, la sérénité, l’équilibre et du bon sens25)Ibid., 209
Septième Rayon de l’Ordre Cérémoniel et de la Magie La réalisation de l’unité, une large vue sur des affaires, la tolérance, l’humilité, la douceur, et l’amour26)Ibid., 210.,
Un résumé des sept rayons, comment ils sont discutés par les auteurs dans l’ère après Bailey.

Bien que cet article soit destiné à aider le lecteur à acquérir plus de connaissance avec respect pour l’individu et les rayons, le but principal n’en est pas tant de fournir des informations complètes sur chaque Rayon, mais il est plus visé sur l’étude des sources, qui peut aider le lecteur au mieux chez une telle quête. En ce sens, cet article est seulement un guide aux sources, où on a déjà fait une étude approfondie des rayons, et il n’a pas d’autre but que de réunir des exemples et des conclusions de ces sources et attirer l’attention sur un certain nombre d’options en ce qui concerne une telle quête.

Pour illustrer comment limités les Sept Rayons ont été vus et compris avant qu’Alice A. Bailey ait écrit sur ce sujet, on n’a besoin qu’à consulter le livre : La Cosmogonie Rosicrucienne de Max Heindel,27)Max Heindel, Online (à lire en anglais via http://www.rosicrucian.com/rcc/rcceng00.htm, un livre qui est en dehors de la portée des livres sur la Théosophie comme écrits par HP Blavatsky, et qui est plus allié à l’Anthroposophie de Rudolph Steiner. Son passage court sur les sept rayons est une première tentative pour assigner les différentes qualités de rayons à l’être humain, mais il ne va pas au-delà de l’illustration de la différence entre les rayons par la voie de l’analogie. Heindel souligne que les rayons sont semblables aux sept couleurs du spectre. Il note ensuite que « par exemple, si un rayon rouge se réunirait avec un rayon vert, cela mènerait à une disharmonie (sic). »28)Ibid., 439. Heindel ne donne pas de poursuite de l’élaboration et le lecteur est laissé dans l’obscurité à propos des qualités différentes de rayons.

Après la mort d’Alice A. Bailey et l’achèvement réussi de sa collaboration avec le maître Tibétain Dwjahl Kuhl, quelques écrivains ésotériques continuaient à écrire sur le sujet des sept rayons, dont Geoffrey Hodson était probablement le premier, dont le livre : The Seven Human Temperaments29)Geoffrey Hodson, The Seven Human Temperaments (Adyar, Madras, India : Theosophical publishing House, 1952.) a été publié pour la première fois en 1952. Dans ce livre Hodson donne des exemples de comment des rayons peuvent influencer spécifiquement certains individus, et par conséquent les divisent dans leurs types psychologiques respectifs. Un tableau vaste à la fin du livre donne un résumé des qualités essentielles, des professions aptes, des vertus fondamentales, et des vices, l’impulsion de commande, ce qui est atteint au plus haut niveau, la méthode d’enseigner, et des prestations, les faiblesses, les sources de souffrance, la religion, l’art, et aussi le bijou qui est associé avec le rayon concernant.30)Ibid.
Bien que Geoffrey Hodson soit un théosophe, et écrit d’un point de vue théosophique, les écrivains suivants qui traitent le sujet des sept rayons, ont leur source d’inspiration grâce aux livres d’Alice Bailey. Il faut être dit, que des conclusions éventuellement nouvelles que les nouveaux venus ont atteintes possiblement, n’étaient que possibles, du fait même que Bailey et le Tibétain avaient déjà mis un fondement solide. Néanmoins il exigeait une innovation et une intuition des nouveaux venus, qui étaient capables d’étendre le travail existant.

Un auteur qui était concerné extrêmement chez générer des livres ésotériques pendant plus d’un demi-siècle, et qui a écrit plus de 100 livres, était Douglas Baker. Bien que ses racines littéraires soient basés sur les livres d’Alice Bailey, il est de sa manière un écrivain engagé. Dans l’introduction de son livre : Esoteric Psychology : The Seven Rays,31)Dr Douglas Baker, Esoteric Psychology : The Seven Rays ISBN : 0 906006 02 3 (1975, réédition, Essendon : “Little Elephant “,1979). il met l’accent sur le fait, que « la clé à la connaissance de l’Homme comme un entier, est actuellement une connaissance PSYCHOLOGIQUE. »32)Ibid., 12. Il affirme, que cette connaissance est rendue apte par le biais d’une bonne compréhension des sept rayons pour l’utilisation pratique, parce qu’il nous donne une image totale de nous-même, ce qu’il appelle « l’Homme holistique ».33)Ibid., 12. Baker indique aussi, que les rayons nous peuvent donner de nouvelles méthodes de guérison, et qu’ils nous enseignent comment manier l’énergie d’âme. Il identifie les rayons comme les forces qui peuvent indiquer le caractère politique et la destination des nations, et qui « nous montrent l’origine, la fonction, et l’avenir des races individuelles et l’humanité comme un entier. »34)Ibid., 12.

Dans un livre accompagnant : The Seven Rays : Key to the mysteries, Baker discute les qualités psychologiques des rayons, comme aussi leur relation aux domaines différents de la conscience, les centres humaines d’énergie et le spectre des couleurs.35)Douglas Baker, The Seven Rays : Key to the Mysteries – Essendon, Hertfordshire, England, United Kingdom: 1977 Baker Publications.

Michal Eastcott était un collaborateur de Roberto Assagioli, le fondateur de la Psycho synthèse, et ensembles ils développaient le groupe de travail, connu comme le Groupe de la Méditation Créative. En outre Eastcott écrivait « Moi », l’histoire du Soi-même36)Michal Eastcott, ‘I’ The Story of the Self (Wheaton, Illinois : Theosophical Publishing House, 1980)., comme aussi Les Sept Rayons d’Énergie37)Michal Eastcott, The Seven Rays of Energy (Turnbridge Wells, Kent, England: Sundial House, 1980). les deux publiés en 1980. Dans le premier, elle donne un résumé des rayons, tandis qu’elle indique dans le dernier, comment on peut utiliser les sept rayons. Eastcott prévient toutefois le lecteur de n’arriver pas chez des conclusions précipitées à l’effort de reconnaître ses types de rayon, parce que les gens sont influencés par une variété de rayons qui sont difficilement à déterminer, et parce que « leur influence dominante sur notre vie puisse très bien différer de temps à temps ».38)Ibid., 7.

Zachary F. Lansdowne est l’auteur de The Chakras and Esoteric Healing39)Zachary F. Lansdowne, The Chakras and Esoteric Healing (York Beach, Maine : Samuel Weiser, Inc., 1986). qui a été publié en 1986, et The Rays and Esoteric Psychologie40)Zachary F Lansdowne, The Rays and Esoteric Psychology (York Beach, Maine : Samuel Weiser, Inc., 1989)., publié en 1989). Mis à part de la discussion de l’utilisation des centres d’énergie pour la guérison, le premier nommé discute aussi à propos des sept formules symboliques pour sept techniques différentes de guérison, et comment ces formules et ces techniques peuvent être appliquées en termes des sept rayons. Dans le deuxième livre il discute les « sept techniques d’intégration » (qui ont été mentionné pour la première fois dans La Psychologie Ésotérique II d’Alice Bailey),41)Alice A. Bailey. Psychologie Ésotérique II. dans lequel le procès d’intégration des sept types de personnalité est promu, précédent à leur fusionnement avec l’âme.

Pour les lecteurs réguliers de l’Esoteric Quarterly, Zachary F. Lansdowne est devenu entretemps une compréhension, mais les nouveaux venus de ce magazine seront heureux de voir que Lansdowne a écrit aussi plusieurs articles du procès d’intégration des rayons différents, et comment ceux-ci sont à comparer avec les écritures d’autres traditions. Des exemples qui me viennent à l’esprit sont : Emerson’s Essays compared to Bailey’s Technique of Integration for the Fifth Ray, 42)http://www.esotericstudies.net/quarterly/Files- 080.212 / EQ080212-Lansdowne.pdf (consulté le 10 septembre 2012 et The Bhagavad Gita Compared to Bailey’s Technique of Integration for the First Ray.43)http://www.esotericstudies.net/quarterly/Files- 070.311 / EQ070311-Lansdowne.pdf (consulté le 10 septembre 2012). Si le lecteur se donnait la peine d’examiner ce qui est écrit de ces techniques et les textes avec lesquelles ils sont comparées, il découvrirait probablement aussi, comment surprenants et exacts ces analogies sont en fait.

Deux écoles importantes en ce qui concerne les Sept Rayons, des écoles de mystère qui sont basées sur les doctrines du Tibétain et transmises par Alice Bailey, mettent un grand accent sur une connaissance pratique des sept rayons. Ces deux écoles l’ont fait comme un de leurs fers de lance pour utiliser les sept rayons comme un moyen important pour disperser les doctrines ésotériques. Une d’elle est la School for the Study of the Seven Rays (l’École pour l’Étude des Sept Rayons), l’autre la Seven Ray Institute and the University of the Seven Rays (l’Institut des Sept Rayons et l’Université des Sept Rayons), sous la surveillance de la Morya Federation.

Le fondateur et le Directeur de l’École pour l’Étude des Sept Rayon est Kurt Abraham, et son école offre un cours de trois années pour l’autoformation dans les Doctrines de Sagesse, avec l’accent spécial sur la connaissance détaillée des sept rayons.

La Morya Federation44)http://www.moryafederation.net/ (consulté le 21 juin 2012). est une école on line, visée sur la méditation de groupe, l’étude et la servitude. Elle est dirigée par Michael Robbins, l’auteur d’un œuvre vaste sur les sept rayons, titré : Tapestry of the Gods.45)Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods, Volume I and II (1988; reprint; Mariposa: The University of the Seven Rays Publishing House, 1996). On line librement accessible via http://makara.us/04mdr/mdr_home.htm.

Aux pages suivantes l’œuvre de ces deux auteurs sera examiné plus détaillé dans un effort de montrer comment ils ont appliqué la connaissance de base des Sept Rayons, comme c’est présenté dans la doctrine du Maître Djwahl Kuhl, et comment ils ont élevé l’enseignement à un nouveau niveau de compréhension. Les livres d’Alice Bailey ont mis une base solide pour la doctrine des sept rayons, et il n’y a pas de lacunes ou d’insuffisances dans les doctrines. Kurt Abraham et Michael Robbins ont continué à poursuivre simplement les doctrines et ont montré, ce qu’on peut faire, quand celles-ci sont appliquées pratiquement.

Kurt Abraham et la Psychologie des Sept Rayons

John Cullen, Président de International l’Association for Managerial and Organizational Psychosynthesis, écrit le suivant dans son jugement de Kurt Abrahams Techniques of Soul Alignment : « Kurt Abraham est bien la plus grande autorité au domaine des aspects ésotériques des Sept Rayons. Il a écrit sur le sujet plusieurs livres, que j’ai trouvé utile dans leur application de la typologie de la psycho synthèse ». 46)Kurt Abraham, Les Sept Rayons : Frequently Asked Questions (White City : Lampus Press, 2011) 198
Une vue plus proche du fond et l’œuvre d’Abraham semble de justifier l’assertion ci-dessus, surtout en prenant en considération le fait qu’il a examiné le matériel de Bailey pendant plus de quarante années. Dans son introduction aux Sept Rayons 47)Kurt Abraham, Introduction to the Seven Rays (White City: Lampus Press, 1986). l’auteur donne des mots clés et des indications avec lesquels il définit chacun des sept rayons. Il encourage aussi le lecteur à l’évaluation de soi-même par le biais d’une échelle de jugement, pour arriver ainsi à un jugement de la relevance ou l’influence d’un rayon dans la mesure de laquelle celle-ci peut influencer la conscience et le comportement du lecteur. Finalement Abraham compare l’influence du Sixième Rayon sortant avec celui du Septième Rayon entrant, qui tous les deux figurent si dominants dans cette période de transition entre l’ère des Poissons et l’ère du Verseau.

Il y a encore d’autres questions importantes dans ce livre qui aident à agrandir la compréhension des rayons du lecteur. Le chapitre avec des exemples de comment les trois grands rayons influencent nos vies à une grande échelle, titré Les Trois Rayons d’Aspects et l’Ordre Social Triple,48)Ibid., 50. vaut une considération plus proche, à cause de la façon pratique et imaginaire de laquelle est expliqué comment les rayons influencent le monde. Les trois grands rayons, notamment le Premier Rayon de la Volonté et du But, le Deuxième Rayon de L’Amour-la Sagesse, et le Troisième Rayon de l’Intelligence Active, sont identifiés comme les influences personnelles derrière les trois grands domaines de l’ordre social, notamment le premier Rayon pour le gouvernement, le Deuxième Rayon pour la vie spirituelle et culturelle, et le Troisième Rayon pour le terrain économique. Abraham explique que les trois domaines nommés ci-dessus ne peuvent fonctionner que comme il faut, si chaque domaine peut exercer sa fonction sans intervention d’un autre.49)Ibid., 56. Chaque influence d’un domaine à l’action d’un autre aura un effet nuisible quelconque.

La conclusion d’Abraham de comment les trois rayons majeurs doivent être compris et appliqués peut devenir être résumé comme suit : Pour le premier Rayon – « Rendre plus fort autrui. Rendre plus autonome autrui. Partager la responsabilité ». Pour le deuxième Rayon – « Estimer autrui. Lier les cœurs les uns avec les autres. Refléter d’une façon méditative de l’aide serviable et invisible d’autrui ». Pour le Troisième Rayon – « Éclaircir l’autre point de vue dans un effort de sentir le grand entier relatif et transcendent intuitivement »50)Ibid., 73.

Dans le traitement de la signification du Septième Rayon entrant et le Sixième Rayon sortant, Abraham indique que « depuis un certain perspectif le Septième Rayon est peut-être bien le plus ‘visible’ des sept énergies de rayons déterminants… ».51)Ibid., 74. Il le prête au fait que le Septième Rayon est un des quatre rayons d’attribut, et à cause de ses forces fortement conditionnant de cela en rapport avec le domaine physique éthéré. Pourtant, il indique aussi que le Septième Rayon depuis un autre perspectif est relativement neuf, parce qu’il est le rayon stipulant de l’Ère de Verseau. En opposition au Sixième Rayon de l’Idéalisme et de la Dévotion, qui nous stipulait pendant les derniers deux milles années comme un rayon conditionnant de l’Ère des Poissons, et avec qui nous sommes plus familiers qu’avec les qualités du Septième Rayon de l’organisation, des relations et de la magie cérémonielle.52)Ibid., 74.

Sur la base des qualités contrastantes des deux rayons nommés ci-dessus, Abraham montre clairement leurs différences et leur distinction, et les met l’un envers l’autre comme suit :

6e RAYON SORTANT 7e RAYON ENTRANT
Séparant, sélectif Unifiant
La directive d’un seul point La Diversité
La communauté des gens conformés La communauté des gens visé différemment
Isolé Urbanisé
Autoritaire Coopératif
Religieux Politique, artistique, économique, sociologique)

Depuis ce qui est dessus, on peut conclure, que sous l’influence du Septième Rayon des choses peuvent devenir plus compliquées, mais pourtant, elles peuvent être réunies, avec l’accent sur la tolérance et l’acceptation de la diversité, et donc en accord avec l’esprit de groupe, et l’idéal de groupe, et l’idéal des relations humaines justes.

Un œuvre intrigant par Kurt Abraham, titré Great Souls : The Seven Rays at the Soul Level, 53)Kurt Abraham, Great Souls : The Seven Rays at the Soul Level (White City: Lampus Press, 2002. discute sept personnes exceptionnelles, qui chacun sont représentatives pour un des sept rayons. Ces individus qui dans leur ordre donné correspondent avec chacun des sept rayons, sont : Herbert Kitchener, un Général brittanique ; Alice A. Bailey, la fondatrice de l’École Arcane ; A.P. Giannini, le fondateur de la Bank of America ; Leonardi da Vinci, le peintre de la Renaissance, Thomas Edison, un inventeur américain ; Alfred Lord Tennson, un poète britannique, et Marie Curie, la scientiste polonaise.

Mon intention est plutôt au lieu de donner une vue globale de chacun de ces biographies, viser l’attention aux caractéristiques et aux qualités de seulement une personne, notamment : Alice A. Bailey, pour la raison évidente, que la plupart des lecteurs de ce texte, trouveront les références à sa vie captivantes et intéressantes.
Tandis qu’Abraham base son analyse psychologique d’Alice Bailey sur son livre : L’Autobiographie Inachevée, donne son texte alternativement des citations directes de l’histoire de Bailey et de ses propres avis. Pas seulement il se concentre à la vie personnelle de Bailey, il décrit aussi l’arrière-plan historique de son temps, par lequel le lecteur obtient une bonne idée de comment il doit avoir été pour agrandir pendant l’ère victorien en Angleterre.54)Ibid., 34-38.

En ce qui concerne le grand tournant dans la vie de Bailey, juste avant le moment qu’elle s’est rendu consciente de sa vraie vocation, Abraham indique, que vu superficiellement et depuis un perspectif de la personnalité, cette phase dans sa vie semble avoir été aboutie à un échec. Avec un mariage échoué et une carrière pas réussie sans aucun doute, elle est forcée d’aller travailler dans une usine de sardines, afin de pouvoir fournir l’entretien d’elle-même et ses trois jeunes enfants. Mais, depuis le point de vue de l’âme, sa vie est en train de se transformer à quelque chose complètement différente.55)Ibid., 47.

Abraham indique, que « cette expérience de faire les tâches les plus humbles, de tous les jours, et peu ravissantes ; ‘parmi les gens’, a aidé énormément en provoquant la croyance inchangeable et inébranlable dans la beauté et la divinité de l’humanité ».56)Ibid., 48. Il a été un pas important et une réalisation dans la vie de Bailey, parce qu’il mettait la base pour la fraternité, et qu’il formait aussi le fondement, sur lequel repose tout son travail spirituel. Pour quelqu’un qui va devenir un défenseur des vérités occultes et un promoteur d’une école occulte, ces réalisations sont absolument très essentielles.57)Ibid., 48.

Des leçons de vie ont un prix et souvent, quand tout semble être perdu, un tournant est atteint, et ils s’ouvrent en fait de nouveaux chemins, par lesquels tout peut être gagné. Après qu’elle avait été au plus bas et qu’elle s’était réalisée que les circonstances avaient changé son perspectif forcément, Bailey était prête alors pour ces contacts qui lui iraient aider à son but vrai comme un disciple mondial. Cette nouvelle phase dans sa vie initiait son lien télépathique de trente ans avec le Maître Tibétain Djwhal Kuhl, au moyen duquel ses livres seraient écrits et les doctrines propagées. Cela a abouti aussi à sa rencontre avec Foster Bailey, qui lui aidait avec sa tâche aussi unique de fonder et de diriger l’École Arcane.58)Ibid., 49-50.

Depuis cette phase son âme de deuxième rayon et sa personnalité de premier rayon commençaient vraiment à être actifs. Leur intérêt est indiqué par Abraham comme suit : » La personnalité de premier rayon fournissait une contribution assez considérable à son travail de servitude. On dit qu’une âme de deuxième rayon aime la personnalité de premier rayon. La combinaison de rayons 2-1 (et aussi 1-2) est une combinaison spécialement, favorable pour certaines raisons ».59)Ibid., 54. Abraham explique qu’au cas d’une âme de deuxième rayon avec une personnalité de premier rayon, l’aspect de l’amour-la sagesse ne devient pas inactif, ni se perd soi-même dans l’étude, et donc ne se ferme pas du monde pour vivre dans une tour d’ivoire. Bailey a admis qu’elle avait un problème avec l’angoisse (un problème de deuxième rayon), mais qu’elle était capable de la maîtriser grâce à sa personnalité de premier rayon.60)Ibid., 54.

Par prudence, pour ne pas tirer des conclusions trop précipitées, Abraham achève son analyse des types de rayons d’Alice Bailey avec une spéculation prudente. Il indique qu’il avait encore pensé plutôt dans son analyse que Bailey avait une faculté de penser d’un quatrième rayon. Il réfère à la déclaration de Foster Bailey, qu’Alice n’avait pas une faculté de penser du cinquième rayon, mais qu’elle était très intéressée en explorations scientifiques au domaine de la physique théorétique, et qu’elle a donné une série de conférences au sujet de l’atome à New York, qui sont publiées plus tard sous le titre : La Conscience de l’Atome. Abraham suggère qu’il soit possible, qu’Alice Bailey avait une faculté de penser de premier rayon. Il remarque qu’elle avait une grande responsabilité, tandis qu’elle travaillait en Inde, par les tâches administratives, qui devenaient toujours plus considérables, et que son œuvre écrit semble indiquer une agilité d’arriver tout de suite au point essentiel. En ce qui concerne ses écritures, Abraham indique, que son œuvre ne peut pas être décrit comme riche en couleurs, mais qu’il est assez court et ‘to the point’. De l’autre côté, le fait qu’elle avait un sentiment formidable pour l’humour, suggère un quatrième rayon. Sa capacité d’entreprendre une action, et pour devenir partout où elle vivait, le chef d’un groupe d’études, suggère le Premier Rayon. Abraham affirme, qu’on peut être sûr du rayon de l’âme et de la personnalité de Bailey, mais que le reste est une spéculation.61)Ibid., 54-55.

Bien que le livre de Kurt Abraham soit raciné fortement dans la tradition de Bailey, son plus grand mérite est le fait, qu’il est capable de faire d’une façon pratique, une image des sept rayons et par cela, qu’il prévoit ses lecteurs des exemples concrets des façons sur lesquelles les rayons peuvent être appliqués, et qu’ils peuvent être utilisés pour une compréhension de nous-mêmes et du monde autour de nous.

Michael Robbins et le Tapis des Dieux

Même un résumé global du contenu du Tapestry of the Gods (le Tapis des Dieux) montre, que cet œuvre est de proportions encyclopédiques en ce qui concerne les sept rayons. Il est une étude révolutionnaire, qui pourra faire une réclamation légitime de ramasser le fil, là où Alice Bailey et le Maître Tibétain Djwahl Kuhl se sont arrêtés. Utilisé comme un instrument pour l’évaluation individuelle psychologique, il est d’une valeur inestimable. Tenant compte avec le fait que la psychologie ne s’occupe pas seulement avec l’évaluation des gens au niveau personnel, mais aussi d’essayer de déterminer les rayons des véhicules mentales, émotionnelles, et physiques, comme aussi l’influence plus subtile du rayon de l’âme, il peut être beaucoup plus exact et plus explicit.

Dans son commentaire au Tapestry of the Gods Robert Gerard indique que la beauté de la théorie des rayons et la pratique peut être attribué au fait, que malgré depuis un nombre limité de sept types d’énergie, on peut toujours faire justice à l’unicité d’un homme individuel. Il explique que c’est possible, parce que chacun des énergies de rayon a la possibilité de qualifier un individuel sur chacun de ses cinq véhicules, notamment l’âme, la personnalité, le véhicule mental, émotionnel ou physique. Cette formulation de rayons quintuple comprend exactement 16.807 combinaisons de rayons possibles. Ajoutez à cela les trois grands rayons monadiques, alors le nombre de permutations possibles devient plus de 50.000.62)Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods, xxx-xxxi.

Dans son introduction générale du Tapestry of the Gods, Robbins affirme que chacun de nous a un but unique de vie, parce que chacun de nous est un archétype spirituel, qui doit être exprimé en temps et en espace. Il identifie chacun de nous comme une partie intégrale et inséparable d’une grande « ENTITÉ », et il indique, que c’est l’intention de coopérer dans les intentions créatives de cette Entité, par manifester notre nature individuelle archétypique.63)Ibid., 11.

Notre engagement continu avec la vie est synonyme avec un engagement continu chez les énergies et les forces des sept rayons, et il forme ainsi un processus continu, qui est la seule force conduisant, qui est à la base de la vie et de l’évolution.

Le but des deux premiers volumes du Tapestry of the Gods est d’aider les lecteurs d’atteindre l’idéal de leurs buts de vie, par le biais d’une compréhension détaillée de leurs archétypes spirituels, ce qui est rendu possible par une détermination juste des rayons spécifiques, dont ils sont composés. Volume I (les sections I-IV) est sous-titré : Les Sept Rayons, Une Clé Ésotérique pour Comprendre la Nature Humaine, et Volume II (les sections V-VII) est sous-titré : La Transformation Psycho spirituelle et les Sept Rayons. Ensemble ces deux volumes comptent un peu plus de 1200 pages, et ils forment jusqu’à maintenant probablement la liste la plus complète des qualités des sept rayons, à laquelle on a pris un effort. Un coup d’œil plus proche aux parties différentes de ces deux volumes l’éclaircira.

La Section I nomme et dispute d’une façon générale les qualités des sept rayons, tous les deux en termes des leurs caractéristiques aussi bien positives comme négatives.

Volume II consiste d’une analyse des différences et les similarités entre les caractéristiques de rayon, et ces deux ensembles fournissent 21 combinaisons, avec lesquelles ces similarités et les différences sont examinées et précisées. Robbins écrit, que le but de la Volume II est l’éclaircissement, et qu’un des plus grands problèmes dans l’analyse de rayons est simplement la difficulté d’exprimer l’un rayon vers l’autre. Il porte l’attention au fait que chaque paire de rayons a, à côté de quelques points communs, beaucoup de points différents, et si ces points peuvent être éclaircis, la confusion peut être évitée.64)Ibid., 4.

La section III discute et examine d’une façon pratique les cinq domaines du système d’énergie humaine, notamment le domaine d’âme, le domaine de personnalité, le domaine mental, le domaine émotionnel, et le domaine éthéré-physique. Robbins explique que la section III ne veut pas donner une analyse technique, mais veut faire un effort pour donner une approche compréhensible de la nature et de la fonction des cinq domaines d’énergie.65)Ibid., 5.

Dans sa discussion du système quintuple d’énergie humaine Robbins indique, que pour nous, comme des étudiants des sept rayons, devrait être notre but principal : comprendre la structure des rayons de l’homme. Cela signifie en effet une compréhension des caractéristiques de rayon de chacun des cinq domaines d’énergie, qui habituellement sont considérés appartenant au sommaire de rayons. Pour cela il faut être capable de reconnaître l’action d’un domaine, et de le discerner de l’action d’un autre domaine.66)Ibid., 301. Pour réaliser une telle différence entre les cinq domaines, le volume III illustre quelques-unes des fonctions les plus importantes, les opérations, et les dynamiques caractéristiques de chaque domaine.
Ainsi l’Égo par exemple, est caractérisé comme suit comme une faculté dans le domaine transpersonnel, comme suit :
1. La source de la plus grande contribution dans la servitude de quelqu’un – la vocation vraie de quelqu’un
2. La source du désintéressement et l’altruisme de quelqu’un
3. La source de la conscience vraie de quelqu’un
4. La source de l’activité la plus joyeuse de quelqu’un
5. La source du plus grand sentiment de profondeur de quelqu’un
6. La source du sens pour la chose sainte de quelqu’un
7. La source du ‘désir le plus profond’ de quelqu’un67)Ibid., 304.

En opposition au ce qui est ci-dessus, le domaine de personnalité est caractérisé par aussi bien un dynamisme de personnalité positif comme négatif. Le dynamisme de personnalité positif est rendu comme suit :
1. L’instrument le plus important d’exprimer l’âme ou l’Égo dans les trois mondes de l’évolution humaine.
2. Le moyen le plus important (et l’effet) pour intégrer les domaines mentaux, sentant et éthérés-physiques.
3. Le moyen plus important de coordonner et de donner une direction aux activités au domaine physique.
4. Le moyen le plus important pour établir l’identité de l’égo inférieur ou l’identité personnelle.
5. Le moyen le plus important pour l’autonomie authentique, pour se discerner de la foule, et pour l’originalité.
6. Le moyen le plus important pour établir la vocation préliminaire.68)Ibid., 310.

Le dynamisme négatif de personnalité est caractérisé comme suit :
1. Le moyen le plus important qui barre le chemin du Soi Supérieur.
2. Le moyen le plus important chez éviter ou pas réagir à la « vocation supérieure ».
3. Le moyen le plus important par lequel l’expansion est limitée et un refus d’agrandir.
4. Le moyen le plus important chez l’expression de l’égoïsme et la séparation.
5. Le moyen le plus important de l’égoïsme et être visé à soi-même.69)Ibid., 313.

Chacun de ces points nommés ci-dessus, si cela caractérise le domaine Trans Personnel, ou le domaine Personnel, est ensuite éclairci plus, et la même chose se passe pour le domaine inférieur mental, émotionnel, et biologique. Le reste de la section III discute les différentiations entre les domaines et les caractéristiques variables des trois domaines de personnalité.

La Section IV contient une analyse complète de la manière sur laquelle chaque rayon a de l’influence sur chaque domaine du système d’énergie humaine. Les seuls domaines qui ont été omis de la discussion sont les domaines Triadiques et Monadiques, parce qu’il y a très peu connu de cela. Robbins admet, que beaucoup de combinaisons qui ont été discutées, depuis notre connaissance actuelle, sont invraisemblables dans des termes de notre connaissance actuelle, mais l’analyse procède sur la supposition que, (du moins théoriquement) il soit possible pour chacun des sept rayons, pour conditionner un des cinq domaines (même le ‘domaine ultime’ – le domaine Monadique). Il admet, que beaucoup de ce qu’il y a été présenté dans cette section, est purement spéculatif et basé sur le raisonnement au lieu de l’observation directe, mais qu’on a fait néanmoins un début nécessaire.70)Ibid., 5.

La division V concerne les sept rayons et la dynamique de l’intégration de l’âme avec la personnalité. Robbins discute les sept combinaisons des rayons identiques de l’âme et de la personnalité, sans les analyser épuisement. Il examine l’interaction entre l’âme et la personnalité précédente la phase spirituelle de l’évolution pendant la période du conflit entre les rayons d’âme et les rayons de personnalité, et aussi depuis le perspectif de la conscience, qui est visé à l’âme principalement. Il discute également les rayons d’âme et les rayons de personnalité en relation à leur expression potentiellement idéale et en ce qui concerne les deux formulations d’intégration orientées vers les rayons concernés. Ces formulations d’intégration sont les mots clé qui sont en rapport aux rayons, comme l’intégration du Premier Rayon, la centralisation du Deuxième Rayon, le silence du Troisième Rayon etc., et aussitôt que ceux-ci sont considérés et médités, ils aident le disciple chez le processus d’intégration. Robbins nomme aussi quelques exemples des compétences professionnelles et orientations qui sont en rapport avec la combinaison des rayons d’âme et les rayons de personnalité, et il donne finalement des personnes contemporaines et historiques (et quelquefois fictives ou mythologiques), qui semblent incarner les rayons à son avis.71)Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods II, 17 – 343.

La section VI traite le tableau quintuple de rayons et comment il est appliqué chez l’analyse des rayons. Des aspects pratiques sont regardés et on a donné de nombreux exemples des analyses du tableau de rayons. Dans la première partie de la section VI, le lecteur est fourni en l’occasion de travailler avec des exercices abstraits. Sept tableaux différents de rayons sont présentés et des méthodes possibles d’interprétation sont discutées. La partie deux traite des croquis de caractère qui sont hypothétiques, dans lesquels l’auteur sélectait d’avance des configurations de rayons déterminées, qui ne sont pas révélés en premier lieu. Les étudiants ont le droit de tirer leurs propres conclusions et ensuite les comparer avec le raisonnement et l’analyse de l’auteur. La dernière partie de la section VI traite une analyse profonde des rayons de sept personnages historiques bien connus, chacun avec vraisemblablement un autre rayon d’âme. Ces sept sont : Francis Bacon, Annie Besant, Albert Einstein, Jeanne d’Arc, Michelangelo, Louis Pasteur et Albert Schweitzer.72)Ibid. 347-505.

Le dernier volume, la section VII, existe de six pièces jointes et un glossaire. La pièce jointe I donne quelques tableaux de rayons sortant des doctrines du Tibétain, données dans les livres d’Alice A. Bailey, comme des Mots de Puissance, des formules d’intégration, des Formules de fusionnement, des Rayons et de l’État de Disciple, des Rayons oui et non manifestés, etc. La pièce jointe II traite les constellations et les planètes depuis le perspectif de l’Astrologie Ésotérique, tandis qu’en pièce III on traite la signification des planètes depuis un point de vue ésotérique. La pièce jointe IV est consacrée à une discussion courte du Personal Identity Profile (P.I.P. # 1), un inventaire de la personnalité, considérée pour mettre à jour les forces relatives de rayons dans le système individuel d’énergie. La pièce jointe V contient une méditation, appelée : La Recherche au Rayon d’Âme », qui est conçue à aider les étudiants pour pouvoir déterminer leur rayon d’âme. La pièce jointe VI est une liste de littérature recommandée du sujet de la Psychologie ésotérique et les Sept Rayons, et consiste des titres, qui sont choisis des livres d’Alice A. Bailey, comme aussi des livres de plusieurs autres écrivains. Le glossaire donne des définitions des termes ésotériques, occultes et psycho-spirituels, qui sont utilisés souvent.73)Ibid., 511- 598.

Le sommaire ci-dessus n’est qu’une indication de comment vastes et exhaustifs sont ces deux volumes de la Tapestry of the Gods. S’ils sont traités comme des livres scolaires, qui peuvent délivrer une information systématique des sept rayons, ou s’ils sont employés comme des ouvrages de référence, leur valeur ne peut pas être sous-estimée, ni pas par des débutants, ni par les étudiants avancés de la Psychologie Ésotérique et des Sept Rayons.

Quelques exemples de comment penser d’une façon créative des Sept Rayons.

Pas seulement par lire sur des rayons nous en obtenons plus de connaissance, mais aussi par considérer leurs qualités par des façons imaginatives, expérimentales et hypothétiques. Il y a plusieurs façons sur lesquelles on peut approcher et élargir sa connaissance des sept rayons, indépendamment de la façon purement scientifique ou académique. On peut approcher les rayons entre autres d’une façon inventive et joueuse, chez laquelle on déchaine notre imagination. Nous pouvons le faire à l’aide d’une approche ‘comme si’, comme dans des psychodrames par des personnages avec des qualités de rayon spécifiques ; ou en écrivant, créer des caractères imaginatifs qui sont façonnées vers un type de rayons spécifique. Un autre exemple d’une telle pensée innovatrice peut être élaborée en imaginant comment les gens avec des rayons différents puissent réagir dans une situation identique.

Laissons prendre par exemple un film quelconque bien fait, qui a toutes les qualités auxquelles il doit son bon nom. Essayons ensuite nous imaginer comment il peut être perçu par les représentants de chacun des sept rayons. Si nous faisons cela en nous ouvrant pour l’inspiration et la compréhension, nous serons capables de réfléchir sur ce film depuis sept points de vue différents, en les basant sur notre connaissance des rayons et donc réaliser ainsi quelque chose qui pourrait tracer les grandes lignes suivantes :

Les individus du Premier rayon prêteront probablement leur attention aux questions politiques et idéologiques du film.

Les personnes du Deuxième rayon jugeront probablement le film sur sa valeur éducative, et le voir en termes des relations humaines qui se déploient.

Les individus du Troisième rayon se seront conscients de l’intrigue fondamentale, et comment bien il transfère le message et l’intention du film.

Des personnes du Quatrième rayon remarqueront inévitablement les qualités esthétiques du film, comme des plateaux d’arrière-plan, la manière et l’expression des caractères et leurs costumes, et l’impact dramatique des paysages éventuellement intéressants.

Des individus du Cinquième rayon seront concernés avec l’exactitude des détails, comme les faits historiques, l’imitation convaincante de la période que le film essaye de transmettre, et les représentations définies, qui sont vraies chez les personnages.

Les personnes du Sixième rayon regarderont probablement le film en termes de sa valeur comme une source d’inspiration, et comment il correspondra probablement avec leurs idéaux, et comment il les émeut émotionnellement d’une façon édifiante.

Des gens du Septième rayon jugeront le film de sa façon intrinsèque, comme une démonstration détaillée et bien classée, d’une vérité spirituelle ou subjective quelconque, comme il deviendra manifeste dans le monde concret, physique, et comment bien il pourra servir comme un modèle pour l’environnement et la société.

La Conclusion

Le but et la fonction des rayons dans l’analyse finale est : donner de la structure à notre conscience et à notre existence. Les étudiants ésotériques qui sont plus avancés, sont toujours mieux capables d’assimiler la plus grande vastitude de cette perspective spirituelle, avec laquelle nous pouvons définir nos vies qui se déploient peu à peu. Ce processus achevant se provoque systématiquement par le chemin de notre expérience personnelle et la connaissance des sept rayons, comme ils forment et définir nos vies richement variées.

C’est pourquoi notre engagement continu avec la vie est synonyme à un engagement continuel avec les énergies et les puissances des sept rayons, et il forme ainsi un processus continu, qui est la seule force motrice, qui est à la base de la vie et de l’évolution. Tant mieux nous comprendrons la nature des sept rayons, tant mieux nous comprendrons nous-mêmes et nos prochains, donc tant plus riche nous deviendrons dans notre sagesse et dans notre compréhension de la relation entre le micro cosmos et le macro cosmos. Cela nous donne la force de participer mieux motivé au grand effort hiérarchique, et cela nous amène plus proche chez la solution du mystère et du sens de la vie.

Noten   [ + ]

1. esotericquarterly 2012, nr.3
2. Alice A. Bailey, Psychologie Ésotérique, Volume I (1962, la réédition, New York : Lucis Publishing Company, 1979), 59.
3. Ibid., 316.
4. Ibid., 49.
5. Alice A. Bailey, Des Lettres sur la Méditation Occulte (1950, la réédition, New York : Lucis Publishing Company, 1979), 358-359.
6. Alice A. Bailey, Psychologie Ésotérique, Volume I, 201.
7, 14. Ibid., 202.
8, 15, 22. Ibid., 204.
9. Ibid., 205
10, 17, 24. Ibid., 207.
11, 12. Ibid., 208.
13, 20. Ibid., 201.
16, 23. Ibid., 206.
18. Ibid., 208-209.
19, 26. Ibid., 210.
21. Ibid., 203.
25. Ibid., 209
27. Max Heindel, Online (à lire en anglais via http://www.rosicrucian.com/rcc/rcceng00.htm
28. Ibid., 439.
29. Geoffrey Hodson, The Seven Human Temperaments (Adyar, Madras, India : Theosophical publishing House, 1952.
30. Ibid.
31. Dr Douglas Baker, Esoteric Psychology : The Seven Rays ISBN : 0 906006 02 3 (1975, réédition, Essendon : “Little Elephant “,1979).
32. Ibid., 12
33, 34. Ibid., 12.
35. Douglas Baker, The Seven Rays : Key to the Mysteries – Essendon, Hertfordshire, England, United Kingdom: 1977 Baker Publications.
36. Michal Eastcott, ‘I’ The Story of the Self (Wheaton, Illinois : Theosophical Publishing House, 1980).
37. Michal Eastcott, The Seven Rays of Energy (Turnbridge Wells, Kent, England: Sundial House, 1980).
38. Ibid., 7.
39. Zachary F. Lansdowne, The Chakras and Esoteric Healing (York Beach, Maine : Samuel Weiser, Inc., 1986).
40. Zachary F Lansdowne, The Rays and Esoteric Psychology (York Beach, Maine : Samuel Weiser, Inc., 1989).
41. Alice A. Bailey. Psychologie Ésotérique II.
42. http://www.esotericstudies.net/quarterly/Files- 080.212 / EQ080212-Lansdowne.pdf (consulté le 10 septembre 2012
43. http://www.esotericstudies.net/quarterly/Files- 070.311 / EQ070311-Lansdowne.pdf (consulté le 10 septembre 2012).
44. http://www.moryafederation.net/ (consulté le 21 juin 2012).
45. Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods, Volume I and II (1988; reprint; Mariposa: The University of the Seven Rays Publishing House, 1996). On line librement accessible via http://makara.us/04mdr/mdr_home.htm.
46. Kurt Abraham, Les Sept Rayons : Frequently Asked Questions (White City : Lampus Press, 2011) 198
47. Kurt Abraham, Introduction to the Seven Rays (White City: Lampus Press, 1986).
48. Ibid., 50.
49. Ibid., 56.
50. Ibid., 73.
51, 52. Ibid., 74.
53. Kurt Abraham, Great Souls : The Seven Rays at the Soul Level (White City: Lampus Press, 2002.
54. Ibid., 34-38.
55. Ibid., 47.
56, 57. Ibid., 48.
58. Ibid., 49-50.
59, 60. Ibid., 54.
61. Ibid., 54-55.
62. Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods, xxx-xxxi.
63. Ibid., 11.
64. Ibid., 4.
65, 70. Ibid., 5.
66. Ibid., 301.
67. Ibid., 304.
68. Ibid., 310.
69. Ibid., 313.
71. Michael D. Robbins, Tapestry of the Gods II, 17 – 343.
72. Ibid. 347-505.
73. Ibid., 511- 598.